atelier idées photo

23 mars 2014

Magnétothérapie pulsée, effets secondaires

Je vous ais décrit, l’évolution positive de ma santé grâce à la magnétothérapie en général et pulsée en particulier.

 

Cependant, cette thérapeutique, pratiquée en milieu hospitalier, n’est pas dénuée, dans mon cas, d’effets secondaires. Ceux-ci se sont accentués avec le temps, passant de simples nausées à des réactions de type gastro-entérite. Cette situation est difficile à vivre mais l’évolution favorable aide à supporter ces pénibles désagréments. Je ne suis pas sure que l’ablation de la vésicule biliaire que j’ai dû subir ne soit pas liée.

J’ai d’ailleurs, depuis,  trouvé une parade, m’inspirant des résultats d’une étude relative aux effets secondaires des soins anti-cancéreux. Je n’ai pas jeûné  pendant quelques jours mais je me suis mise à la diète dès la veille des soins : bouillon, soupe et légumes. Associée à la prise de charbon actif, cette méthode fonctionne bien pour moi.

 

soupe


20 mars 2014

Magnétothérapie : évolution

Il y a quelques années déjà, je vous faisais part de ma découverte de la thérapie par les aimants, en particulier de la magnétothérapie pulsée, et des bienfaits que je commençais à en retirer. En voici aujourd’hui un bilan.

 

 

aimant orange

 

 

Celui-ci ne s’applique pas à ces quatre derniers  mois. Je suis en effet en pleine crise, probablement due à 2 autres problèmes de santé d’une part, et à l’absence de traitement par magnétothérapie pulsée d’autre part pendant plusieurs mois.

 

Vous qui me suivez, vous aurez remarqué qu’en 2013,  je fus beaucoup moins présente sur mon blog.

 

En fait, j’étais occupée à autre chose. A me refaire une santé, recommencer à vivre …presque normalement. Ou plus exactement à progresser dans ce sens.

A marcher, chaque jour jusqu’à 3 km, soit une demi-heure,  puis à courir des petits bouts de ce trajet. Certes tout doucement et à toute petite dose mais l’important c’est de progresser.  Je pouvais marcher droite, et non l’échine courbée comme une très vieille qui tente d’extirper trois pas de plus du fin fond de son épuisement.  Réapprendre à monter l’escalier dans la journée sans appréhension, sans me limiter à une descente et un gravissement quotidien vers ma chambre.

A me maquiller, de nouveau. Je pouvais, enfin, et sans flinguer ma journée, retrouver un peu de féminité.
Certes j’ai dû recourir à une coiffeuse pour le faire assise, coudes posés. Mais c’était sans comparaison par rapport aux ressources qu’il me fallait mobiliser quelques temps auparavant pour, simplement, être propre. J’ai, à nouveau, produit  mes larmes  « maison ». Pas tout le temps, ou en trop grande quantité. Cela m’oblige alors à ne plus maquiller les yeux sous peine de fêter halloween trop souvent.   Retour à la case départ !
Puis, avec le retour inattendu  des bâillements, j’ai réalisé que cela faisait des années que je ne baillais plus ! Là encore, ce n’est  pas bien régulé : je connais  maintenant le sens premier de «  bailler à se décrocher la mâchoire.

 

A mieux, et plus, m’occuper des enfants, même si grandissant, ils ont moins besoin de moi.

 

 carottes

A refaire un peu de courses plus facilement, le marché aussi. Bien que marcher plus réfléchir, comparer des prix…cela faisait encore beaucoup pour moi. Mon mari a dû continuer à assumer, mais je pouvais être à son coté.

 

 

  aspirateur

A m’occuper de la maison, petite touche par petite touche :  repasser, d’abord assise, puis debout aussi ! Refaire un peu plus de ménage. Vous en connaissez beaucoup qui s’exclament « you ouhhh » parce qu’ils viennent de réussir à passer
l’aspirateur ? J’ai du très vite abandonner ce dernier  pour le balais, moins fatiguant. Mais j’ai pu nettoyer le sol.

 

Conduire davantage aussi : 45 mn sans pause repos ! Voyager par les transports en commun était même redevenu possible sans aide, et sans me perdre, sans oublier dans la minute vers quelle direction j’allais.

 

Les mots sont un peu moins  restés  coincés quelque part dans mon cerveau.

Bref, moins de fatigue. Et surtout moins de mouvements difficiles ou impossibles,  de douleurs .

 

Je ne pouvais pas assumer à nouveau une journée normale. Mais j’étais tellement mieux.

 

Quand cette crise sera passée, je devrais recommencer,  petit à petit, ce parcours progressif.

Qu’importe, je n’ai qu’une hâte : refaire ce parcours.

aimant rouge

 

La plupart des icônes proviennent de : http://m-y-d-s.com/fr/appliances/vacuum_cleaner/

09 mars 2014

Court séjour en location

 

Pour un court séjour en location, vous aurez besoin, comme moi, de sucre uniquement pour sucrer une tisane ou un fromage blanc ?

Un paquet de sucre sera largement supérieur à vos besoins ?

sucre

 

Pensez à acheter des sachets de sucre vanillé, qui parfumeront délicieusement
vos boissons et desserts.

vanille canstock11370239

 

Posté par moni883 à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 mars 2014

coussin rouge et beige

 

 

Un autre coussin, réalisé dans une soie bordeaux.

coussin entier DSC05239

 

 

Celle-ci constitue en même temps le dessus du trapunto, méché sur l’envers et le dessous de la partie centrale en coton lâche beige.

Le dessin est adapté d’un des livres de boutis que je possède et qui me font rêver.

 

coussin entier DSC05237detail tissus beige DSC05241 pour le webdétail soie DSC05243 pour le web

 

 




Posté par moni883 à 20:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Tour de cou chauffant et odorant

 

bouillote_tour_de_cou_5702Chose promise, chose due, même longtemps après.

bouillote_tour_de_cou_5703


Voici ma bouillote pour la nuque et le cou réalisée. Par contre, je suis déçue, je ne sens pas l’odeur des copeaux de vanille ou de graines de bergamote et d’anis glissées parmi les graines de sarrasin. Trop peu de copeaux odorants ? Grains de sarrasin pas suffisamment secs et dont l’odeur écrase les autres ?

bouillote tour de cou 5701

 

J’ai remédié à cela en ajoutant, sur le tissus intérieur une goutte d’huile essentielle d’Ylang-Ylang. J’aime cette odeur suave.

composite

 

Posté par moni883 à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,



02 février 2014

crêpes

C'est la chandeleur et nous avons fait hier, une soirée crêpes.
Chacun faisait cuire sa crêpe sur l'appareil au milieu de la table, c’était sympa.crêpe

 

Il restait un peu de pâte que j'ai conservé pour le dessert de ce midi.Droite

J'ai lavé les ustensiles et regroupé tout le matériel dans la cuisine.

 

plat fumee

 

Ce midi, on met à chauffer : ça fume sous la plaque à crêpes et ça sent le céleri !

Mon mari, qui n'aime pas ce légume craint que j’aie fait de crêpes avec.

 

 

 

Non, je ne voulais pas lui servir un truc infâme, j'avais seulement rangé les spatules
en plastique sur les résistances! Ça puait et ça fumait anormalement.

 

 

 

 

 

Et la fenêtre ouverte en ce moment pour évacuer les odeurs de plastique brulé, c'est moins agréable que l'odeur des crêpes !

 

Elles étaient tout même bonnes .crepes canstock8639011

Posté par moni883 à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 avril 2013

coussin trapunto

Voici une de mes dernières réalisations terminée. Et oui, j'en ai d'autres, qui attendent les finitions.

 

C'est un coussin en soie verte, réalisé en trapunto ( comme le boutis, mais pas destiné à être visible par transparence) :

DSC04956

Posté par moni883 à 09:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

07 avril 2013

tuto cintre de teinturier recouvert d'un tube de tricotin

Matériel :                                                                                                        

  • ciseaux
  • aiguille à bout rond ou crochet fin
  • pistolet à colle et bâton de colle
  • pince
  • tricotin mécanique 4 trous

 Matériaux :

  • coton à tricoter ( 2,5 ou 3)
  • cintre de teinturier

 Réalisation :

« Tricotiner » une bande de  la longueur de la partie triangulaire du cintre, puis une autre pour la partie haute et recourbée du cintre (photo 0). Resserrer bien le début de chaque tube (1)

tricotin-cintre 0

photo 0

tricotin-cintre 1

 

 

 photo1


A l’aide d’une pince, défaire le cintre (2).  Enfiler le plus long tube depuis le haut du cintre (3)  -c’est plus facile- jusqu’au-dessous de la jonction des deux parties (4). Sur la photo 3, j’avais fixé du scotch mais cette solution n’est pas efficace sur la durée.

 photo 3tricotin-cintre 3

 tricotin-cintre 2photo 2

photo 4  tricotin-cintre 4


Refermer le cintre à l’aide de la pince (5),
nouer les deux fils ensemble autour du cintre pour fixer le tube (6;7).

tricotin-cintre 6photo 6

tricotin-cintre 5photo 5

 tricotin-cintre 6 

photo 7

 

 


 A l’aide d’un pistolet à colle chaude, déposer une boule de colle
sur l’extrémité supérieure du cintre (8).

tricotin-cintre-8

Cela évite au cintre de sortir du tube de tricotin au-delà de quelques utilisations.

  

 


 Lorsque le colle est froide, enfiler le petit tube depuis le haut (10), remonter les mailles du bas et du haut ensemble à l’aide d’une aiguille à bout rond ou d’un crochet fin (11), nouer les fils solidement (12)

 tricotin-cintre 10photo 10

photo 11tricotin-cintre 11 

tricotin-cintre 12

photo 12


Passer le fil de l’extrémité  haute dans le tube,
tirer légèrement dessus et couper (13,14).

  tricotin-cintre 13photo 13

photo 14 tricotin-cintre 14 


 Finition : sur la jonction des deux tubes, vous pouvez enrouler du coton à tricoter, fixer de chaque coté  un nœud papillon réalisé au crochet ou en tissus, une fleur, des rubans …

Vous pouvez serrer la bande de tricotin en la tournant plus ou moins pour un effet différent.

 

Astuce : pour plusieurs cintres, « tricotiner »  au kilomètre puis couper aux endroits voulus et arrêter à l’aide d’une aiguille.

Posté par moni883 à 14:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 mars 2013

fibro et shampoing


Pour beaucoup de fibromyalgiques, lever les bras est extrêmement douloureux et/ ou épuisant.

shampoing

 

Aussi, se laver les cheveux peut relever de l’épreuve.

Pour les laver, j'ai adopté plusieurs solutions, en fonction de mon état.
Peut-être quel'une d'entre elle vous conviendra ?

 

bain

 

optimiste : Je vais bien (enfin...) : debout dans la douche, coude posés sur le mur, les bras peinent moins. Si la douche ou la baignoire sont au coin de deux murs, c'est encore plus confortable.

déjà ko,  je suis obligée de m'assoir : à la maison, je mets un tabouret en plastique dans la douche, et j’opère coudes  posés sur les genoux. Quand vraiment les genoux sont eux-aussi trop douloureux, insérer une serviette entre eux et les coudes. Mais ensuite, il faut faire sécher la serviette trempée, alors j'évite au maximum.

Dans le cas de la baignoire ou en déplacement, je m'assoie dans la baignoire ou la douche.

 

tabouret pliant


J'ai les cheveux longs, frisés, secs, alors le démêlage est difficile pour les bras. J'ai résolu le problème, d'une part en posant un masque de beurre de karité, avant le shampoing (enfin quand j'en ai le courage parce que cela fait beaucoup d’opération avec les  bras ), d'autre part en les démêlant sous l'eau lors du rinçage.

Et après tout ça, l'usage du sèche-cheveux n'est  plus envisageable. Je roule alors mes cheveux dans une serviette en micro-fibre, c'est très efficace.

 

Et pour les jours ou ça n'est vraiment pas le jour, ou si je sais que je ne vais pas pouvoir me reposer après, il y a aussi le shampoing sec. Je le fait moi-même avec du rassoul, de la Maïzena...Idéal pour les racines grasses, ça évite en plus les démangeaisons associées.

 

 

 

15 janvier 2013

cintres couleurs masculines


 

cintres-tricotin-homme04920

voici une nouvelle série de cintres, réalisés au tricotin mécanique pour recouvrir des cintres de teinturier.

C'est beaucoup plus joli et les vêtements ne glissent plus.

Je les trouve plutôt chic avec leur noeud papillon.

composite

 

 

Cliquez_ici

 


 

 

 

Posté par moni883 à 17:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,



Fin »